L’Art-Thérapie, du visible à l’intime

affiche du film l'art-thérapie, du visible à l'intime de gradelet-weclewicz

Synopsis

Film de commande ayant pour but de promouvoir le métier d’art-thérapeute et ainsi soulever la question d’un éventuel statut en France

Histoire du film

L’association Monsieur Vincent a fait appel à Gradelet Philippe afin de filmer, monter et co-réaliser un film ayant pour thème l’art-thérapie.
Ce film a été conçu afin de faire connaître les séances d’art-thérapie aux différents professionnels de santé et aux familles de patients. La complémentarité de l’art-thérapie au sein d’une équipe pluridisciplinaire est mise en lumière ainsi que l’originalité clinique de cette profession.

A travers cette vidéo, il s’agit de participer au travail de connaissance et de reconnaissance du métier d’art-thérapeute, selon le code de déontologie établi par la Fédération Française des Art-Thérapeutes.
Ces séances s’adressent aux résidents atteints de la maladie d’Alzheimer et de maladies apparentées dont les troubles des fonctions cognitives altèrent notamment la communication et l’estime de soi.

Images du film

Fiche technique

L’Art-thérapie, du visible à l’intime (2013)
-Réalisation: Gradelet Philippe et Hélène Béreaud Gonzales, avec la collaboration de Magali Guichardon
-Production: Association Monsieur Vincent
-Caméra (canon eos 7D): Gradelet Philippe
-Montage (Final Cut Pro): Gradelet Philippe
-Musique: Serrière Laure, musiques extraites du film l’entretien de Gradelet Philippe
-Prise de son: Gradelet Philippe

Musiciens

Orchestre de l’Association Musicale de Gournay sur Marne

Accordéon solo : Guillaume Hadjean
Violon I : Marc Noël, Maud Miranda
Violon II : Flavie Bui, Hanine Mtimet
Violoncelle : Mina Kang, Solène Ritz
Flûte : Auriane Mignon, Noémie Goh, Anne-Sophie Aubé
Clarinette : Nathalie Mignon
Saxophone : Floriane Isselin
Accordéon : Tri-Mihn Tram
Piano : Mai-Thi Tram, Adrien Poulichet
Guitare : Tri-Nam Tram
Percussions : Vincent Martin

Une réflexion au sujet de « L’Art-Thérapie, du visible à l’intime »

  1. Bravo, pour ce film. Notre métier demande à être connu.
    Il existe une reconnaissance du métier par l’état depuis 2011. Certaines écoles ont cette reconnaissance en France.
    Merci c’est un bon outil
    Cordialement
    Christine Bérard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *